Photo Gallery
  • Bâtiment n° 1 du Jardin des lilas, 849 rue Huashan, construction datée de 1862, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (architecture sous la protection de la Municipalité) Premier cité-jardin de style occidental à Shanghai. La résidence a deux étages pour le corps principal et trois pour une partie. Les galeries ouvertes des deux étages appuyées par des colonnes rectangulaires minces en bois ainsi que la structure verticale en bois partiellement exposé sur certaines parties du mur de pignon manifestent le style colonial anglais. Mais les brise-soleils du rez-de-chaussée sont décorés de motifs traditionnels chinois— les monnaies anciennes de Chine. Le toit principal et les lucarnes sont tous à deux versants alors que le toit de la galerie du sud est à trois versants, rejoignant le toit principal dans le sud et formant une structure particulière. La particularité du toit est encore renforcée par le toit pointu de la partie du milieu de l’édifice. La façade de l’est est complexe avec un porche d’entrée supporté par deux colonnes et en voûte demi-circulaire au-dessus de laquelle se trouvent des baies continues circulaires. Une autre particularité de cet édifice consiste dans les structures en bois gravé et partiellement exposé sous les fenêtres du rez-de-chaussée. A l’intérieur, le salon et la salle de réception sont décorés de verre et les portes et fenêtres, les escaliers avec rampe et les lambris sont tous en bois de teck. L’édifice est séparé par un espace vert d’un jardin chinois raffiné. Le lac, les rocailles, les arbres et les fleurs créent un environnent élégant, sans parler des sculptures de dragon et lion et des pavillons qui se disposent juste où ils doivent être. Le mur de dragon en tuiles vitrifiées est de plus de 100 mètres de long. La tête du dragon, face au lac, regarde de loin le phénix qui se perche sur le haut du pavillon, formant ainsi une scène harmonieuse d’amusement entre le dragon et le phénix. Le terrain sud-est du jardin n’est pas plat. Avec des couloirs sinueux, de vieux arbres exubérants, des rocailles abruptes, ce jardin est un trésor de Shanghai. On dit que DING Xiang (lilas), épouse secondaire préférée de LI Hongzhang qui était alors gouverneur de la province du Jiangsu, se plaignait du bruit de la résidence officielle. LI décida donc de construire cette maison en invitant l’architecte américain Rogers pour la conception et de planter partout des lilas, d’où le nom « Jardin des lilas ». Ces dernières années est apparue une autre version sur l’histoire de cette résidence. Dans les annexes de sa Biographie de LI Hongzhang deYUAN Shuyi peut trouver le contrat établi par les trois descendants de LI sur le partage des héritages après la mort de celui-ci. Le Jardin des lilas n’est pourtant pas mentionné dans ce contrat, ce qui met en cause la légende sur l’histoire de ce jardin. Au début des années 50, cette maison était le siège des organes du Bureau de l’Est de Chine et des dirigeants comme CHEN Yi, PAN Hannian, Liu Yalou et CHEN Geng avaient travaillé et habité ici. Elle est actuellement le lieu d’activités des cadres retraités de Shanghai.

    >>more

  • 79 rue Fenyang, construction datée de 1905, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (Vestige culturel sous la protection de la Municipalité) Cité-jardin de style Renaissance française. L’édifice insiste sur les lignes horizontales et adopte des colonnes classiques ; les façades sont symétriques et en proportions strictes ; les décorations sont splendides et magnifiques ; Les deux grands escaliers en pierre à gauche et à droite desservent le hall du premier étage. Beaucoup de décorations de détail telles que les balustrades du balcon représentent le style de l’Art nouveau, courant populaire en Europe à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Cette maison était la résidence du Président du Conseil d’Administration Municipale de la Concession française. Après 1945, elle servait de premier siège de la région d’Asie-Pacifique de l’OMS avant de devenir le siège de l’association succursale de Shanghai de l’Association d'amitié sino-soviétique au début des années 50. En mai 1963, encouragés par le maire CHEN Yi, les stylistes civils excellents de Shanghai commencèrent à travailler et enseigner ici et une salle d’exposition fut créée. L’Institut des arts et métiers fut exclu d’ici au commencement de la Révolution culturelle (la maison fut occupée par LING Liguo) et ne revint qu’en 1972. Cette maison a reçu la visite de nombreuses personnalités comme l’ex-président américain Ronald Reagan, l’ex-Premier Ministre britannique Edward Heath, le fameux boxeur Muharomad Ali et l’épouse du Président égyptien. Elle a aussi aidé le tournage d’un grand nombre de films tels que From Victory To Victory, Thunder Storm, Three sisters of the Song, Ten brothers et NIE Er.

    >>more

  • Villa Taiyuan, 160 rue Taiyuan, construction datée de 1928, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (architecture sous la protection de la Municipalité) Cité-jardin de style de la fin de la Renaissance française. Le style français de la Villa Taiyuan se manifeste notamment par son toit Mansart et ses lucarnes à la française. Or, par-dessus la façade nord de l’édifice surgit un toit conique de style du début de la Renaissance française. D’ailleurs, toutes les décorations intérieures de cette villa ne sont pas de style français, mais plutôt de style éclectique. Certaines décorations comme les fleures en fer des portes et fenêtres, les rampes des escaliers sont influencées par le courant de l’Art nouveau apparaissant en Europe au début du XXe siècle. Après 1945, cette maison servait de demeure de l’envoyé spécial du Président américain--le général Marshall, et donc appelée aussi « Résidence de Marshall ». Elle est actuellement un hôtel de haut de gamme qui a reçu des dirigeants chinois et des chefs d’Etat étrangers.

    >>more

  • 145 rue Yueyang, construction datée de 1928, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (architecture sous la protection de la Municipalité) Cité-jardin de style hollandais. Toutes les façades de l’édifice sont symétriques et le style hollandais se manifeste notamment par la toiture à deux couches : la pente de la première couche est douche alors que celle de la seconde couche abrupte. En plus, la seconde couche est courbée vers le haut là où elle rencontre les corniches. Une autre caractéristique de cet édifice est le long balcon du premier étage, qui forme une ligne horizontale évidente. Au-dessous du balcon se trouve les grandes fenêtres du living-room du rez-de-chaussée. Cette maison, ancienne résidence de SONG Ziwen, est maintenant le siège de l’Université des cadres retraités de Shanghai.

    >>more

  • Appartements Midget, 115 rue Wukang, construction datée de 1931, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (architecture sous la protection de la Municipalité) Appartements résidentiels conçus par l’Agence Lai’an et en forme triangulaire sur la plan général. L’édifice a un mur extérieur gris foncé en ciment lainé. Certains appuis de fenêtres sont surplombants à chaque étage. Les dessins géométriques dans les intervalles des fenêtres représentent le style de l’Art déco tandis que ceux du toit sont influencés par le style baroque. Le mur de pignon en courbe et les volutes donnent à l’édifice une apparence qui ressemble à un éléphant. Surplombants d’une manière progressive au-dessus de la porte, les volutes évoquent les portes en voûte et les colonnes des architectures anciennes.

    >>more